La production de caoutchouc naturel durable

La production de caoutchouc naturel durable

Selon le WWF, la consommation mondiale de caoutchouc naturel a fortement augmenté depuis ces 40 dernières années. Cette forte demande met de la pression sur les ressources forestières de nombreux pays tropicaux. De nombreux écologistes soutiennent également que la transformation des millions d’hectares de forêts en plantations de caoutchouc risque d’entraîner de grands déséquilibres environnementaux. Le Fonds mondial pour la nature préconise ainsi une production durable du caoutchouc naturel.

L’état actuel du marché de caoutchouc

Le caoutchouc est un matériau incontournable pour la fabrication de nombreux produits utilisés au quotidien comme les gants, les semelles de chaussures, les préservatifs et surtout les pneus. Ces derniers engloutissent 75 % de la production annuelle de caoutchouc à travers le monde. Ainsi, les fabricants de pneus et les constructeurs automobiles sont actuellement les plus grands acteurs de ce marché. La demande mondiale de caoutchouc est en constante augmentation. Le marché de cette matière première est ainsi orienté à la hausse. Cette tendance va se poursuivre. En effet, d’ici 2050, les chercheurs prévoient un dédoublement du nombre de véhicules circulant sur la route, ce qui entraînera une augmentation des demandes de pneus. Le marché risque d’être déficitaire. Cela explique le fort développement des plantations d’hévéas.

Des risques réels de dommages environnementaux et sociaux

Dans les prochaines années, la demande de caoutchouc de la part de l’industrie devrait augmenter. La production est surtout assurée par quelques pays tropicaux qui peinent à combler la demande. Dans de nombreuses régions du monde, la forte demande de caoutchouc fait naître de nouvelles zones de plantation d’hévéas. L’Asie du Sud-Est est le plus impacté par ce phénomène avec la conversion presque systématique des forêts naturelles en plantations d’hévéas. Cette découpe caoutchouc dans les zones forestières risque de causer de sérieux dommages sur la biodiversité tropicale. De nombreuses espèces végétales et animales sont menacées d’extinction. Par ailleurs, dans certains pays, le grignotage des forêts est souvent à l’origine de conflits sociaux entre les producteurs et les communautés locales.

L’impérieuse nécessité de créer un caoutchouc durable

Au cours des deux dernières décennies, plus de 2 millions d’hectares d’exploitations agricoles et de zones forestières ont été transformées en plantations d’hévéas. Le WWF estime qu’il est temps de freiner cette prolifération afin d’empêcher de sérieux déséquilibres écologiques. L’ONG préconise ainsi la création d’une filière de caoutchouc naturel durable impliquant les producteurs de latex naturel et les constructeurs automobiles. L’idée est de restreindre le marché aux exploitants qui défrichent les forêts protégées pour produire du caoutchouc. Désormais, la vente de matière première auprès des fabricants de pneus et de l’industrie automobile doit être soumise à la présentation d’une certification d’exploitation durable. La mise en place d’un label « Caoutchouc Naturel Durable » fait partie de cette nouvelle stratégie.

La filière de caoutchouc naturel fait vivre plus de 30 millions de producteurs dont la plupart sont des petits exploitants. Ces derniers seront les premières victimes de l’extension incontrôlée des plantations d’hévéas. Grâce à l’instauration des systèmes de certification de caoutchouc durable, il est possible de préserver les intérêts de tous : producteurs, industriels, commerçants, consommateurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *